homeFrenchGermanItalian
Recherche 
Syrie
June 1st, 2012

Le nombre des citoyens-journalistes assassinés et arrêtés s’allongent chaque jour
Bassel Shehadeh, vidéaste, a été tué par un sniper dans le quartier de Bab Saba’ à Homs, le 29 mai 2012. Bassel avait étudié la photographie aux Etats-Unis avant de revenir en Syrie au début du soulèvement populaire. Depuis plus de trois mois ce photographe et réalisateur de talent couvrait les événements à Homs. Il était un des principaux citoyens-journalistes depuis, notamment, le bombardement de Bab Amr en février dernier. Son assistant, Ahmed Assam, lui aussi vidéaste, a également été tué.

Trois média-activistes du réseau Sham News Network (SNN) ont également été tués par balles, le 27 mai dernier, dans le quartier de Khaldieh à Homs, par les forces de sécurité gouvernementales. On ignore encore les circonstances de leur assassinat :

• Ammar Mohamed Souhail, directeur et correspondant du réseau à Khaldieh
• Ahmed Adnan Al-Ashlaq, ingénieur, membre du réseau à Khaldieh ;
• Lawrence Fahmi Al-Nuaimi, média activiste et vidéaste pour le réseau SNN à Khaldieh, directeur du département de la diffusion en direct.

Par ailleurs, Reporters sans frontières a appris que deux journalistes, Mohamed Omar Al-Khatib et le vidéaste Bilal Ahmed Bilal, ont été arrêtés le 27 mai dernier par les renseignements de l’armée de l’air à Damas. Mohamed a été arrêté après avoir été blessé par balles. Reporters sans frontières s’inquiète pour son état de santé. D’après les informations recueillies, Bilal Ahmed Bilal aurait été transféré de l’aéroport de Mezzeh à la prison de Sednaya. Les deux journalistes avaient déjà été détenus par les services de sécurités au cours des douze derniers mois.

L’écrivain Khaled Khalifa, auteur de l’ “Éloge de la haine” (paru en 2006), a été arrêté le 25 mai dernier alors qu’il assistait à des funérailles. Il a été relâché trois jours plus tard. En février dernier, il avait adressé une lettre ouverte aux journalistes et écrivains du monde entier, pour dénoncer le double véto chinois et russe au projet de résolution sur la Syrie au Conseil de sécurité de l’Onu.
top