homeFrenchGermanItalian
Recherche 
Tunisie
July 7th, 2011

Nawaat.org menacé de procès pour diffamation
Alors que l’ombre de la cybercensure plane toujours sur l’Internet tunisien, le blog Nawaat.org, lauréat du Prix du Net-Citoyen 2011, décerné par Reporters sans frontières le 11 mars dernier, est menacé de poursuites judiciaires pour diffamation par le journaliste et professeur franco-libanais Antoine Sfeir, rédacteur en chef du magasine Les Cahiers de l’Orient. En cause ? Un article intitulé "Les thuriféraires libanais de la dictature Ben Ali sur le grill tunisien", publié sur Nawaat.org, le 20 mars 2011, par le journaliste libanais René Naba.

Nawaat.org a été mis en demeure, le 16 juin 2011, par l’avocat d’Antoine Sfeir, qui exige le retrait du texte incrimé dans les 48h, sous peine de poursuites. En l’absence de réponse, l’avocat a adressé le même avertissement à l’hébergeur Dreamhost, qui l’a transmis à son client, Nawaat.

Quatre autres sites hébergeant l’article, www.oumma.com, www.palestine-solidarite.org, www.izuba.info et www.renenaba.com, ont reçu une même mise en demeure.

Reporters sans frontières dénonce ces tentatives d’intimidation qui rappellent les mauvais temps de la dictature Ben Ali. Aucune évolution démocratique ne peut se faire sans respect de la liberté de la presse et de la liberté d’expression.L’organisation encourage l’hébergeur Dreamhost, basé aux Etats-Unis, à respecter ses engagements pour la liberté d’expression et à ne pas céder aux pressions d’Antoine Sfeir.

Dans une déclaration conjointe, les sites Internet incriminés ont affirmé qu’ils ne retireraient pas l’article, et qu’ils se battraient pour leur liberté d’expression.
Selon Nawaat.org “le courrier (de l’avocat, ndlr) ne mentionne aucun passage spécifique, se bornant à évoquer la diffamation”. Le site rappelle qu’”il est de notoriété publique que les propos incriminés peuvent faire l’usage d’un droit de réponse, conformément aux usages”. Selon le blog, “le fait de demander la suppression pure et simple de l’article, sans faire au préalable usage d’un droit de réponse, équivaudrait à une censure de fait. Censure d’autant plus inadmissible que les plaignants occupent moins d’un cinquième de cet article”.

Contacté par Reporters sans frontières, Antoine Sfeir a déclaré qu’il ne réclamait pas nécessairement le retrait de l’article dans son intégralité, mais uniquement les passages “diffamatoires”, concernant notamment les insinuations de René Naba selon lesquelles il aurait personnellement perçu de l’argent de la part de l’ancien président Zine el-Abidine Ben Ali.

Nawaat.org est un blog collectif indépendant, créé en 2004 et animé par des blogueurs tunisiens, qui a longtemps été bloqué par l’appareil de censure de l’ère Ben Ali.
top