homeFrenchGermanItalian
Recherche 

Les infos sélectionnées par RSF-Suisse

TURQUIE - La réaction de RSF aux virulentes accusations du président turc Erdogan

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a récemment fustigé le bilan 2014 des violences contre les journalistes publié par Reporters sans frontières (RSF). Il accuse l’organisation de critiquer son pays dans le cadre d’une "campagne" politique dirigée contre lui.

+ Lire

KENYA - RSF déplore la ratification de la nouvelle loi sur la sécurité au Kenya

Reporters sans frontières s’inquiète de certaines dispositions de la nouvelle loi sur la sécurité qui mettent en péril la liberté de l’information au Kenya.

+ Lire

TURQUIE - Coup de filet contre la confrérie Gülen : un journaliste libéré, un directeur de médias incarcéré

Au terme de son interrogatoire, le directeur de la publication du quotidien Zaman, Ekrem Dumanli a été remis en liberté conditionnelle avec interdiction de sortie du territoire, le 19 décembre 2014. D’après le journal, les questions posées par le procureur à Ekrem Dumanli concernaient essentiellement ses liens avec Fethullah Gülen, le rôle de ce dernier dans la ligne éditoriale du quotidien, et un certain nombre d’articles et de chroniques publiées ces dernières années.

+ Lire

CUBA - A quand le réchauffement des relations avec les journalistes ?

A l’occasion de l’annonce historique du réchauffement des relations diplomatiques entre les Etats-Unis et Cuba après plus d’un demi-siècle de gel, Reporters sans frontières fait le point sur la liberté d’information dans l’île et demande la libération des journalistes et blogueurs emprisonnés.

+ Lire

CAMEROUN - Loi anti-terrorisme au Cameroun : un régime de sanctions disproportionnées pour la presse

Le Cameroun est en train de se doter d’une loi anti-terroriste dont de nombreuses provisions font craindre une application sans nuance du texte et des conséquences néfastes pour la liberté de l’information. RSF exhorte le président Paul Biya à ne pas ratifier cette loi.

+ Lire

HONDURAS - Assassinat de Reynaldo Paz Mayes : RSF appelle à ne pas écarter la piste professionnelle

Le journaliste et directeur de la chaîne RPM TV Canal 28 Reynaldo Paz Mayes a été abattu par balles dans un centre sportif, le 15 décembre 2014, à Comayagua, dans le nord du pays. RSF exhorte les autorités à ne pas écarter la piste professionnelle.

+ Lire

URUGUAY - Projet de loi régulant la communication :“Nous espérons que le pouvoir législatif ne cédera pas”

Le 16 décembre, le Sénat uruguayen discutera du projet de loi sur les services de communication audiovisuelle (LSCA). Présenté au Parlement le 22 mai 2013, le texte avait été approuvé par la Chambre des représentants fin 2013. Le processus législatif reprend après une pause pendant la période électorale et de nombreuses critiques des groupes de presse. Reporters sans frontières fait le point avec le président de l’association de la presse uruguayenne, Daniel Lema.

+ Lire

AZERBAÏDJAN - RSF appelle à la mobilisation pour la libération de Khadija Ismaïlova

Figure de proue de la liberté de la presse en Azerbaïdjan, la journaliste d’investigation Khadija Ismaïlova est emprisonnée depuis le 5 décembre 2014. Reporters sans frontières lance une pétition pour exiger sa libération immédiate et l’abandon des charges absurdes qui pèsent contre elle.

+ Lire

TURQUIE - Coup de filet contre les médias proches de la confrérie Gülen

Dans le cadre d’un vaste coup de filet contre les partisans de Fethullah Gülen, nouvel ennemi numéro un du président Recep Tayyip Erdogan, la police a fait irruption dans les bureaux de Zaman et de Samanyolu TV à Istanbul, le 14 décembre 2014. Parmi la trentaine de personnes interpellées à travers le pays, figurent au moins trois journalistes et cadres dirigeants de médias.

+ Lire

GAMBIE - Lettre ouverte à Yahya Jammeh : Justice pour Deyda Hydara

Dix années ont passé depuis que Deyda Hydara, correspondant pour Reporters sans frontières et l’Agence France Presse, a été lâchement assassiné alors qu’il sortait des locaux The Point, journal indépendant qu’il avait cofondé. Dix années sans que ses assassins ne soient traduits en justice, ni même identifiés. Quelques jours avant sa mort, le journaliste gambien avait eu le courage de critiquer un projet de loi liberticide pour la presse que le régime du président Yahya Jammeh s’apprêtait à instaurer.

+ Lire

top