homeFrenchGermanItalian
Recherche 
Birmanie
January 13th, 2012

Après l'amnistie pour des vidéo journalistes de la DVB et un blogueur, RSF Suisse poursuit son action

Hla Hla Win sous protection de RSF Suisse

Durant plus d’une année, la section suisse de Reporters sans frontières n’a cessé d’exiger la libération d’une jeune journaliste birmane condamnée à 27 ans de prison pour avoir interviewé des moines. De nombreuses manifestations de soutien ont été organisées dans diverses régions de Suisse romande.

Le 13 janvier dernier, cette collaboratrice de la chaîne radio-tv clandestine Democratic Voice of Burma a été libérée par le Président Thein Sein.

Cette libération, bien que réjouissante, ne satisfait pourtant pas entièrement la section suisse de RSF. N’ayant pas été amnistiée, Hla Hla Win risque en effet d’être à nouveau incarcérée si certains de ses reportages déplaisent aux autorités birmanes.

La section suisse de RSF continuera donc à soutenir cette courageuse vidéo-reporter tant que la liberté d’expression ne sera par totalement garantie dans son pays. Après avoir été adoptée en tant que « Prisonnière » par notre section, Hla Hla Win est désormais sous notre protection. Plusieurs événements lui rendront hommage dans les mois à venir.

Une libération tant attendue

Reporters sans frontières et son organisation partenaire, la Burma Media Association, se félicitent de la libération de tous les vidéo journalistes de la Democratic Voice of Burma et blogueur, lors de l’amnistie du 13 janvier 2012. La libération de cinq journalistes identifiés de la Democratic Voice of Burma (DVB), Win,Hla Hla  Ngwe Soe Lin, Win Maw, Sithu Zeya et son père U Zeya, de deux journalistes indépendants, Thant Zin Aung, Zaw Thet Htwe et du blogueur Nay Phone Latt, a été confirmée par les journalistes de la DVB.

Le poète Aung Than, emmprisonné en 2006, a également été relâché.
U Sein Win Maung, du Myanmar Nation, avait été relâché en Octobre de l'année dernière.
 
"Nous sommes satisfaits de voir que le gouvernement continue d’aller dans la bonne direction, et l’encourageons a libérer les journalistes et internautes restants, notamment les huit journalistes de la Democratic Voice of Burma. Une fois obtenue la libération de tous les prisonniers, nous espérons également que le gouvernement s’attaquera aux réformes pour mettre fin à la censure dans le pays", a déclaré l’organisation.

Selon la DVB, le fait que l’amnistie du 13 janvier ait été annoncée en vertu de l’acte 401 (1) - à la différence des précédentes, faites en vertu de l’article 204 de la Constitution - indiquerait que le Conseil de la sécurité et de la défense nationale ne l’a pas approuvée.

Le journaliste indépendant Thant Zin Aung et le blogueur Nay Phone Latt sont sortis de la prison de Hpa-an, dans l’Etat de Karen. Parmi les journaliste de la DVB libérés, Win Maw était détenu à la prison de Kyaukphyu, dans l’Etat d’Arakan (Ouest), Hla Hla Win à la prison de Kathar (nord du pays), Sithu Zeya à la prison de Henzada (Sud-ouest), Ngwe Soe Lin à Lashio (Nord-est), et U Zeya à Hsipaw (Nord-est). Enfin, Zaw Thet Htwe a été libéré de la prison de Taunggyi.

Un collaborateur des médias, Myint Hlaing, qui avait soutenu Hla Hla Win à de nombreuses reprises et avait été arrêté au même moment, en 2009, a également été libéré.

A sa sortie de prison, Sithu Zeya a déclaré : "Je pense que le président est une personne convenable, car il agit alors que la pression est énorme. Mais cela dépend également beaucoup des hommes qui agissent dans l’ombre. Une seule personne convenable ne créera pas le changement. Nous avons besoin d’une coopération complète des deux côtés pour construire un système démocratique."

Le 12 octobre 2011, le blogueur et comédien Zarganar avait été libéré de la prison de Myitkyina, dans l’Etat Kachin (nord), dans le cadre d’une "amnistie générale" décrétée par le gouvernement. Trois journalistes de la DVB avaient également été relâchés à la fin de l’année 2011.

Reporters sans frontières continue de soutenir la campagne FreeBurmaVJ, lancée par la DVB, pour demander la libération de tous ses vidéo journalistes arrêtés après avoir couvert la révolution du Safran en 2007 et le passage du cyclone Nargis en 2008.

Huit journalistes de la DVB sont toujours derrière les barreaux. Des nouvelles sont encore attendues pour le blogueur Kaung Myat Hlaing (Nat Soe), emprisonné depuis avril 2010, et les journalistes suivants :

• Emprisonné depuis le 13 octobre 2009 : Nyi Nyi Tun - Kantarawaddy News Journal
• Emprisonné depuis le 18 juin 2009 - Zaw Tun - Freelance
• Emprisonné depuis le 15 février 2008 - U Sein Win Maung - Myanmar Nation
• Emprisonné depuis le 28 août 2007 - Win Saing - Photojournaliste
• Emprisonné depuis le 9 juin 2006 - Aung Than - Poète
• Emprisonné depuis le 24 mars 2006 - U Thaung Sein - Photoreporter free lance
• Emprisonné depuis le 24 mars 2006 - Ko Moe Htun - Dhamah-Yate
• Emprisonné depuis le février 2004 - Ne Min - Indépendant
• Emprisonné depuis le 17 février 1998 - Aung Htun - Indépendant

Pour tout savoir sur l'action Hla Hla Win menée par RSF cliquez ici.

top